What is Circular Economy, Quadia? (part 2)

Circular Economy series

Interview with Olivier de Montlivault, CEO of SOS Accessoires

(Article en français plus bas) 

1) Olivier de Montlivault, SOS Accessoire has been in the news a lot in the last few months, can you give us a reminder of its news and explain the main reasons for this development?

Two months ago, SOS Accessoire raised €10 million from three funds, including Quadia. This investment, the largest in this sector in France, recognises the performance and potential of a company that has become, in just a few years, the leader in self-repair and the sale of household appliance spare parts in France. In concrete terms, our growth is based on a threefold mastery of the fundamentals of e-commerce: optimised supply of one of the widest ranges of spare parts on the market, integrated logistics ensuring the best reactivity/productivity ratio and effective web marketing for acquisition.

To this, we have added a specificity linked to our sector of self-repair of household appliances, namely that for the last 5 years we have not stopped creating hundreds of diagnostics, tutorials and videos that bring more than 1 million visitors to our site every month.

Many people have taken the step of self-repair by relying on our online assistance content. They have found that in many cases you can repair a washing machine or an oven yourself! And this is true even if you are not a handyman, because it is often easy! Over the last few years, SOS Accessoire has contributed to the democratisation of this virtuous behaviour – self-repair – for the preservation of the planet and our purchasing power. To be continued further down.

The (almost complete) team of SOS Accessoires

  1. How did your beginnings compare with your current daily life?

So many changes since I started! It’s a great story shared by every entrepreneur who has had the pleasure of growing their business. In a few years we have gone from a small shop to a real SME with its own problems, but we have tried to remain flexible and agile.

In the early years, I was alone in charge of all the company’s components: logistics, purchasing, webmarketing, communication, finance, data, etc. However, in the last few years, this is no longer the case at all. I have surrounded myself with assistants and experts who are much more qualified than I am, and I am their conductor. I’ve gone from “doing” to “making”!

  1. Do you feel that the market is more mature and that this favours your services? Is the state or legal context in which you operate more favourable?

Yes, very clearly, there is a growing awareness among consumers on these subjects, under triple economic, ecological and regulatory pressure. In times of crisis or uncertainty, the French are more interested in preserving their wallets, and repairing rather than buying new products can clearly save hundreds of euros. Better informed, many of us are taking into account the environmental consequences of our ultra-consumerist behaviour. In concrete terms, we can see that habits are gradually changing. And of course, regulatory pressures and changes are encouraging awareness and concrete action by all actors: consumers, distributors and producers alike.

  1. Who are your customers? Who is more likely to practice self-repair?

In a little over 10 years, we have seen a strong evolution of our consumers, from a very male and do-it-yourself clientele to much more diverse customers: more and more young people, women and non-do-it-yourselfers.

This awareness, combined with the availability of online content and support services, has allowed many Internet users to see that repairing is easy.

And what satisfaction they get from it! You can’t imagine the number of testimonials we receive every week from customers describing their success and thanking us for making it possible. This is a great source of satisfaction for all our teams!

  1. How can Quadia and our representative on your Strategic Committee help you in your development?

I am particularly proud and interested to welcome Quadia to the SOS Accessoire Strategic Committee. As a major player in impact investing in Europe, Quadia should enable us to integrate this sustainable development approach even more effectively into our strategy, our resources and our communications in order to spread these practices. Throughout its history, SOS Accessoire has gradually become a real player in pragmatic ecology, which appeals to consumers through its concrete contribution to the preservation of our environmental balance. With Quadia, I am sure we will succeed in raising our standards and our expertise a little more, and in making it known even more!

Série économie circulaire – article 2

Interview d’Olivier de Montlivault, CEO de SOS Accessoires

  1. SOS Accessoire a beaucoup fait parler d’elle dans les médias ces derniers mois, pouvez-vous nous faire un rappel de ses actualités et nous expliquer les raisons principales de ce développement ?

SOS Accessoire a réalisé il y a 2 mois une levée de fonds de 10 M€ auprès de 3 fonds dont Quadia. Plus importante opération de ce secteur en France, cet investissement salue la performance et le potentiel d’une entreprise devenue, en quelques années, le leader de l’auto-réparation et de la vente de pièces détachées d’électroménagers en France. Concrètement, notre croissance prend appui sur une triple maîtrise des fondamentaux du e-commerce : l’approvisionnement optimisé d’une des plus larges gammes de pièces détachées du marché, une logistique intégrée assurant le meilleur couple réactivité/productivité et un webmarketing d’acquisition performant.

A cela, nous avons ajouté une spécificité liée à notre secteur de l’auto-réparation des appareils électroménager, à savoir que depuis 5 ans nous n’avons cessé de créer des centaines de diagnostics, de tutos et vidéos qui font venir chaque mois sur notre site plus d’1 million de visiteurs.
Beaucoup de personnes ont franchi le pas de l’auto-réparation en s’appuyant sur notre contenu d’assistance en ligne. En effet, ils ont pu constater que dans de nombreux cas on pouvait réparer soi-même un lave-linge ou un four ! Et ce, même si l’on n’est pas bricoleur, car c’est souvent facile ! SOS Accessoire a contribué ces dernières années à démocratiser ce comportement vertueux – l’auto-réparation –  pour la préservation de la planète et de notre pouvoir d’achat.

  1. Comment se sont passés vos débuts en comparaison de votre quotidien actuel ?

Que de changements depuis mes débuts ! C’est une belle histoire partagée par chaque entrepreneur qui a eu le plaisir de faire grandir son entreprise. Nous sommes passés en quelques années de la petite boutique à une vraie PME et ses problématiques, mais nous nous sommes efforcés de conserver  souplesse et agilité.

Durant les premières années j’étais seul à la manœuvre sur la totalité des composantes de l’entreprise : logistique, achats, webmarketing, communication, finances, data,… Or depuis quelques années ce n’est plus du tout le cas, je me suis entouré d’adjoints et experts bien plus qualifiés que moi, et je suis leur chef d’orchestre. Je suis passé du « faire » au « faire faire » !

  1. Avez-vous l’impression que le marché est plus mature et que cela favorise vos services ? Le contexte étatique ou légal dans lequel vous évoluez est-il plus favorable ?

Oui, très clairement, il y a une prise de conscience de plus en plus forte des consommateurs sur ces sujets, sous la triple pression économique, écologique et règlementaire. En période de crise ou d’incertitude, les Français cherchent plus à préserver leur portefeuille et réparer plutôt que racheter permet clairement d’économiser des centaines d’euros. Mieux informés, nombre d’entre nous intègrent les conséquences sur l’environnement de nos comportements ultra consuméristes. De manières concrète, progressivement, on voit que les habitudes changent. Et bien évidemment, les pressions et changements réglementaires favorisent la prise de conscience et des actions concrètes de tous les acteurs : consommateurs, distributeurs, comme producteurs.

  1. Qui sont vos clients ? Qui est plus enclin à pratiquer l’auto-réparation?

En un peu plus de 10 ans, nous avons constaté une forte évolution de nos consommateurs, passant d’une clientèle très masculine et  bricoleuse à des clients beaucoup plus divers : de plus en plus de jeunes, de femmes et de non bricoleurs.

Cette prise de conscience, alliée à la mise à disposition de contenus et services d’assistance en ligne, a permis à nombre d’internautes de constater  que réparer était facile.
Et derrière, quelle satisfaction ils en retirent ! Vous ne pouvez imaginer le nombre de témoignages que nous recevons chaque semaine de clients nous décrivant leur succès et nous remerciant de leur avoir permis d’y arriver. C’est un profond motif de satisfaction pour toutes nos équipes!

  1. Comment Quadia et notre représentante à votre Comité Stratégique peuvent-ils vous aider dans votre développement ?

Je suis particulièrement fier et intéressé d’accueillir Quadia au Comité Stratégique de SOS Accessoire. Acteur majeur de l’investissement à impact en Europe, Quadia doit nous permettre d’encore mieux intégrer cette démarche de développement durable dans notre stratégie, dans nos moyens et dans notre communication afin de diffuser ces pratiques. Au fil de son histoire, SOS Accessoire est devenue progressivement un véritable acteur d’une écologie pragmatique, qui séduit les consommateurs par sa contribution concrète à la préservation de notre équilibre environnemental. Avec Quadia, j’en suis sûr, nous allons parvenir à hausser encore un peu plus nos standards notre expertise, et à le faire toujours plus savoir !

Retrouvez Olivier de Montlivault (sos-accessoire.com) et l’univers Quadia sur www.quadia.ch.

impact with us ! quadia.ch

Leave a Comment